À partir de 455€ / semaine
Meublés et Gîtes

Le Jardin de la Métairie - Le Petit Breton

Saint-Samson-sur-Rance

À propos

  • Parking
  • Wifi

Studio idéalement situé pour découvrir Dinan et la côte d'Emeraude, à 500 m des bords de Rance. Le Petit Breton est un logement agréable au rez-de-chaussée d'une petite résidence dans un environnement calme et verdoyant. Il comprend une kitchenette toute équipée avec épicerie de base, une salle d'eau avec toilettes et un lit en 160 de bonne qualité.
Un espace aménagé avec une terrasse couverte, transats et tables de jardin, est à votre disposition pour séjourner avec des amis ou la famille. Le Jardin de la Métairie regroupe cinq studios et un gîte 8 personnes.

Langues parlées :
  • Français
Type d'habitation :
  • Studio
Labels
2 étoiles
2 étoiles

Contact

Le Jardin de la Métairie - Le Petit Breton
4 Impasse de la Ville es Provost
22100 Saint-Samson-sur-Rance

Informations pratiques

Confort
  • Accès Internet
  • Draps et linges compris
  • Draps fournis
  • Lits faits à l'arrivée
  • Micro-ondes
  • Télévision
  • Tv dans la chambre
  • Wi-Fi
Équipements
  • Abri vélos
  • Jardin
  • Parking privé
  • Salon de jardin
  • Terrasse
Services
  • Documentation sur les itinéraires de randonnée
  • Fourniture de linge
  • Nettoyage / ménage
Activités
  • Activités nautiques
  • Baignade
  • Forêt
  • Mer
  • Randonnée
  • Sentier de randonnée
Capacité
Personne(s) 2

Tarifs

Modes de paiement :
  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces
  • Virement
Semaine (meublé) 15€ de frais de ménage 455€ à 540€
Basse Saison Tarif à la nuitée - 15€ de frais de ménage 65€
Moyenne Saison Tarif à la nuitée - 15€ de frais de ménage 70€
Haute saison Tarif à la nuitée - 15€ de frais de ménage 75€

Ouverture

  • Du 01/01/24 au 31/12/24

Disponibilités

Disponible Peu de places À vérifier auprès de l’hébergeur Complet Fermé

Date de mise à jour des disponibilités : 19/04/2024

Ce calendrier est mis à jour par le propriétaire de l'établissement. Les éventuelles inexactitudes, erreurs ou omissions ne sauraient engager la responsabilité de l'office de tourisme