Guillaume Payen

Les espaces naturels sensibles

Le Cap Fréhel à Plévenon

Le très connu Cap Fréhel et ses 400 hectares de site classé Natura 2000 constitue un exemple remarquable de paysage de falaises escarpées, abritant plusieurs dizaines d'espèces de lichens sur une lande riche et variée suivant l’état de l’humidité et la nature des sols sur lesquels elle se développe.
Ici, les ajoncs côtoient les linaigrettes et les petites rossolis carnivores. Le site est un régal pour l'ornithologue amateur ou passionnée puisqu'il abritent de nombreuses espèces d'oiseaux marins au passage ou en nidification. L’empreinte de l’homme se retrouve sur ce site avec son célèbre phares et la forteresse Fort la latte dont les visites valent le détour !

Loic Lagarde
Simon Bourcier
Ronan Gladu

Sables-d'Or-les-Pins à Fréhel

Sables-d’Or-les-Pins est une zones de transition entre terre et mer, présentant une diversité de milieux et une richesse floristique remarquable.

L’estuaire de l’Islet et la flèche dunaire sont soumis au mouvement biquotidien des marées. À marée haute la plage de la lagune, seule plage orientée sud des Côtes d’Armor, est idéale pour les familles qui pourront profiter de la quiétude du lieu et de ses eaux chaudes et cristallines qui prennent une couleur turquoise avec le soleil. Espace naturel d’une grande beauté et toujours changeant, la flore est typique des dunes : chardon bleu et salicornes que parcourent les limicoles et les majestueuses aigrettes..

A. Lamoureux
A. Lamoureux
Simon Bourcier

La Vallée du Moulin de la Mer à Matignon

Poursuivons vers l’est et toujours en bord de mer. La Vallée du moulin de la Mer, sur la commune de Matignon, d’où l’on peut admirer le Fort la latte au loin, offre entre héritage culturel et patrimoine naturel un éventail d'expériences sensorielles à découvrir. Sur un petit espace, de multiples habitats naturels s’imbriquent les uns dans les autres, zones humides d’eau douce, marais littoraux, milieux forestiers...

 

Unique site de peuplement naturel de frêne à fleurs en Bretagne, les ornithologues recherchent le magnifique Tadorne de Belon dans la vasière, quand l’observateur attentif repère les écureuils ou les traces de blaireaux. Aujourd’hui, ruinés, les moulins font l’objet de plusieurs études et de programme de conservation afin de préserver l’esprit des lieux, reflet de l'histoire de la vallée..

Cécile Lebrun / Etnik Photo
Emilie Revel

Le Bois de Rigourdaine

Toujours en bord de mer, le site du Bois de la Rigourdaine fait partie intégrante d’un chapelet de bois littoraux que l’on retrouve le long de la Rance. Des arbres remarquables le long du chemin qui offre de belles perspectives sur la Rance, marquent une flore variée et dont les milieux constituent des habitats naturels d’intérêt européen. La faune s’écoute avant de se voir, tel le pic épeiche sur les troncs d’arbre morts. L'empreinte de l’homme se lit dans les plantes de l'ancien parc arboré du manoir de la Rigourdaine, Hortensia, Rhododendrons, que désormais on laisse se régénérer naturellement.

Ronan Gladu

Le site des Faluns au Qiuou

 Ici, tout est lié à cette roche calcaire qui constitue le sous-sol, formée il y a 15 millions d’années et exploitée pendant des décennies jusque dans les années 1980, date de fermeture des dernières carrières. Les vestiges de cette exploitation sont toujours visibles sous la forme de fours à chaux près de l’ancien front de taille des carrières. Plus ancien encore, les vestiges de la villa gallo-romaine sont valorisés et le circuit balisé de 1,5 km du parcours découverte nous apprend les détails de ce lieu d’intérêt. Ajoutons que la rareté des roches calcaires en Bretagne concourt à enrichir la région de son lot de plantes calcicoles telles l'ophrys abeille dont la fleur imite l’insecte, ou l’élégante ophrys pyramidale. La faune n’est ici pas en reste puisqu'une des carrières abrite une population de Grand rhinolophes, chauve souris protégée au niveau national et européen.

Les Conteurs

La Vallée de la Rance

La Rance prend sa source à Collinée (environ 40 mn au sud-ouest de Dinan) et se jette dans la Manche entre Dinard et Saint-Malo.Paisible canal qui devient sinueuse rivière puis fleuve maritime, la Rance sculpte la vallée.
Elle y dessine des paysages variés, participe aux activités des villes et villages qui la bordent, accompagne les promeneurs à pied comme sur l’eau, et abrite une faune et
une flore remarquablement préservées. Les chemins de halage offrent autant de voies pédestres et cyclistes, les écluses se succèdent comme une invitation aux haltes, les
vieilles tours veillent sur la Rance… La sérénité qui règne sur la Vallée de la Rance permet de découvrir une foule de petits villages au charme unique : Léhon, Taden, Saint-Samson, La Vicomté, Pleudihen, Langrolay, Plouër sur Rance…

Thibault Poriel
Les Conteurs
Les Conteurs

La vallée de l'Arguenon

L’Arguenon est une ria (ou aber en breton), ancienne vallée fluviale envahie par la mer lors de la montée des eaux. Soumise au rythme des marées jusqu’à Plancoët, elle reste un petit fleuve très spécifique qui génère des paysages remarquables.

L’Arguenon s’étire sur une soixantaine de kilomètres entre Le Gouray et son embouchure maritime, entre Saint-Jacut-de-la-Mer et Saint-Cast-le-Guildo.

Martin-pêcheur, héron, flèche bleue, aigrette garzette… Les jumelles sont indispensables pour contempler la faune qui entoure ce fleuve.

A. Lamoureux

Les ruines du château du Guildo dominent l’embouchure de l’Arguenon, à Créhen.

R. Gladu
R. Gladu

Nos autres sites naturels

Matin
Humidité : %
Vent : km/h

Après-midi
Humidité : %
Vent : km/h

Matin
Humidité : %
Vent : km/h

Après-midi
Humidité : %
Vent : km/h

Matin
Humidité : %
Vent : km/h

Après-midi
Humidité : %
Vent : km/h

Matin
Humidité : %
Vent : km/h

Après-midi
Humidité : %
Vent : km/h

Mes favoris
Carnet de voyage