Journée du Patrimoine – Exposition – Yvonne Jean-Haffen, Mathurin Méheut Une rencontre, un destin

Culturelle - Du 15/09/2018 au 16/09/2018 - Dinan

Description

L’année 1925 est déterminante dans la carrière de l’artiste Yvonne Jean-Haffen (1895-1993) puisqu’elle rencontre, cette année-là, le peintre, décorateur et illustrateur Mathurin Méheut (1882-1958). Une véritable rupture s’opère alors dans l’art de la jeune artiste qui abandonne l’étude académique des natures mortes et des portraits pour faire siens les préceptes de Mathurin Méheut, son nouveau maître. Modeste, Yvonne Jean-Haffen se considérera toujours l’élève inférieure à son maître. À partir de 1925, elle trace ses croquis sans les retoucher, délaisse la gomme et affirme son trait, elle adopte les thèmes chers à Mathurin Méheut et porte son attention sur la Bretagne, ses traditions et ses scènes de la vie quotidienne. Le rôle de Mathurin Méheut dans l’éveil et la formation d’Yvonne Jean-Haffen est capital : elle adopte ses techniques telles que la peinture à la caséine et suit ses méthodes de travail. Comme lui, elle s’installe en plein air, devant la nature, pour faire « des peintures vivantes ». Le rôle de Mathurin Méheut dans la carrière de son élève est, par ailleurs, évident. Il lui permet de travailler à la faïencerie Henriot et à la manufacture de Sèvres, il la présente à Georges Philippar, président directeur des Messageries Maritimes, qui lui commande ensuite la réalisation de plusieurs décors de paquebots. Du statut d’élève, Yvonne Jean-Haffen passe, peu à peu, au statut de collaboratrice. Elle assiste Mathurin Méheut dans l’exécution de commandes importantes comme les décors de l’immeuble Heinz à Pittsburg en 1930 ou ceux de l’Institut de géologie de Rennes dans les années 1940. Mathurin Méheut voit, d’ailleurs, en Yvonne Jean-Haffen sa « compagne précieuse de travail et de compréhension ». Jusqu’à sa mort en 1958, le maître distille ses conseils à l’élève à travers une multitude de lettres ornées, il la guide pour la mise en place du groupe sculpté Saint Yves entre le riche et le pauvre sur le pignon de sa propriété dinannaise, La Grande Vigne, et pour réaliser la fresque de sa salle à manger. L’exposition Yvonne Jean-Haffen, Mathurin Méheut, une rencontre, un destin, raconte les trente années de passion artistique partagée par les deux artistes et étudie l’empreinte du maître dans l’œuvre de son élève. Elle juxtapose les œuvres des deux artistes et s’appuie sur une sélection des lettres ornées par Mathurin Méheut qui forment le véritable fil rouge de l’exposition. La Maison d’artiste de La Grande Vigne, véritable nid d’aigle surplombant le port de Dinan, était la demeure et le lieu de travail et d’inspiration du peintre Yvonne Jean-Haffen (1895- 1993), collaboratrice et amie de Mathurin Méheut (1882-1958). Construite dans les années 1830, la maison a su garder l’atmosphère chaleureuse instaurée par Yvonne Jean-Haffen. La Grande Vigne abrite le Musée Yvonne Jean-Haffen, elle accueille également les activités de l’association Les Ateliers du Plessix-Madeuc qui reçoit en résidence de jeunes artistes et qui promeut l’art contemporain à la faveur d’expositions, de conférences, d’ateliers, etc.


Ouverture

Ouvert du 15/09/2018 au 16/09/2018

Tous les :

  • Samedi : de 14h00 à 18h30
  • Dimanche : de 14h00 à 18h30